Prendre sa shortboard, sa combinaison humide, les mettre dans le coffre. Prendre son skate sous le bras, enfiler un jean déjà troué et faire ses lacets. Arriver sur le spot, checker les conditions, se dire que c’est gros mais tant pis pourvu qu’on soit salées, se jeter à l’eau. Balancer son skate dans la rampe, se dire que c’est vachement raide mais tant pis pourvu qu’on se sente vivre, dropper tout de même.

Ça, c’est ce que font les filles chaque jours. Oser, expérimenter, tenter, apprendre, se faire mal et se relever. Se promener en mini short, la peau dorée, une glace à la menthe dans la main. Ça c’est ce que tu crois que les filles font chaque jour.

Pas besoin d’être un gars pour avoir des couilles.

Face à ce constat voilà la to do list d’Allons rider :

– Frapper chez Eurosport pour leur demander d’arrêter de croire que les filles ne font pas d’audimat à part quand elles ont les fesses à l’air. Leur demander gentiment d’être galant et de démarrer leurs news par les exploits féminins. Faire pipi debout sur le bureau du redac chef et partir avec un de leur stylo 4 couleurs.

– Apeller 10 copines surfeuses hyper badass, leur demander d’enfiler le pro model d’Alana Blanchard et débouler au line up un jour de grosse houle. Mater la gueule des mecs et rire, beaucoup.

– Ecrire à Karim Braire, lui demander de donner un cours de surf. Lui mettre sa branlée, le regarder Braire*. (*expression du nord pour dire pleurer).

– Apprendre l’hypnose, tester son pouvoir sur la boss de la WSL et faire surfer les mecs quand c’est trop haut et onshore. C’est à dire, à la place des surfeuses du CT.

Faire une collab avec Longboard Stories et répandre notre « way of thinking » hyper loin.

 

On vient de cocher le point 5. Voici donc notre toute dernière vidéo qui ne vous donnera qu’une envie : monter sur votre board. Because YES, girls can ride.

(Si la video ne se lance pas: clique ici tu ne le regretteras pas)

 

Et pour voir la collab de plus près, rendez vous ici.