Il y a des manières de vivre qui nous font rêver et celle là en est une. Elles ont choisi de ne pas se poser de barrière, d’être indépendantes et de vivre l’inattendu à pleine allure. Elles apparaissent libres au guidon de leur bolide, traversant les routes désertes, leur board sur le rack. Ce sont des âmes libres, vivant à leur propre rythme sur le bitume chaud de Bali et se rafraîchissant dans l’océan. Elles nous livrent leur façon de penser et vous allez voir que le yoga a une alternative. Voici les Bali girls ride out.

Dans ce monde où tout va vite, elles ont cerné le plus important: Être accompagné de nanas sur la même longueur d’onde. Comme des âmes soeurs, à qui on peut envoyer un unique texto proposant de l’aventure sans douter que la réponse sera « let’s go ». Voyager spontanément, partir pour un ride sans destination finale, aller surfer de nouveaux spots de surf, rouler pour voir le sunset dans le rétro, enfin, faire tout pour que la routine n’existe pas.

Gang.. Girls gang.

A post shared by Baligirlsrideout (@baligirlsrideout) on

« C’est presque de la méditation de pouvoir se sentir aussi libre. »

Elles se retrouvent quand elles se perdent explique Kristina. « Ça m’est arrivé de me perdre à travers les rizières, de ressentir cette chance d’être là au bon moment au bon endroit, de me promener entre les montagnes, les rivières et les plages et de sentir dans mon dos que quelqu’un vit et pense la même chose. C’est presque de la méditation, de pouvoir se sentir aussi libre, d’être capable d’aller plus vite que le vent, ça provoque une paix incroyable en moi. C’est ces petits moments qui réintroduisent de la confiance dans nos vies et si on s’en rend compte, ça nous rend forcément meilleur. Pour nous et pour le monde. Soyons des âmes libres. »

Etre un esprit libre pour les « Bali girls ride out » parait tellement simple et inné. Elles semblent se créer de nouveaux rythmes de vies chaque jour dans un monde stagnant. La routine n’a qu’un nom pour ceux qui la prononce et ces filles ne la connaisse pas. En plus de savoir jouer les bikers, elles surfent plutôt très bien et les vagues Balinaise ne leur font pas peur. C’est simple, elles rincent dans l’eau salée leurs jambes salis par la poussière du sol.

Si vous allez jeter un oeil sur leur compte Instagram, c’est sur, vous tomberez en amour pour la philosophie de ces baroudeuses qui n’ont pas peur de se salir les mains.  « Allez-y, vivez votre vie avec la peur mise de côté. Ne laissez pas la routine vous définir. Éclatez-vous ! Faites vous des amis, découvrez des lieux, admirez les gens, soyez actifs et surtout… explorez-vous. En faisant tout cela, rappelez-vous: la paix n’est pas une destination, mais c’est un moment présent. » Kristina.

Je crois que tout est dit ?

 

Crédit photo couverture: Makara